top of page
  • Mathilde Natpro

Comment se déroule une visite participative chez Nature & Progrès Belgique ?

Vous êtes membre de notre ASBL et le Système Participatif de Garantie (SPG) de Nature & Progrès vous intrigue ? C'est décidé, vous vous lancez dans l'aventure ! Mais... Comment ça se passe, en pratique ?


Comment s'organise une visite du SPG chez N&P ?

Tout d'abord, il faut savoir que les visites sont ouvertes aux membres de l'association uniquement. En tant que consommateur.trice, vous devez donc être affilié.e à l'association pour pouvoir y participer.

Une fois cela fait, vous pouvez parcourir la liste des producteurs à visiter. Y sont renseignés la commune et le type d'activités du producteur/de la productrice concerné.e, ainsi que le mois durant lequel sera planifiée la visite. En effet, nous prévoyons en premier lieu avec les visité.e.s un planning annuel avant de prévoir la date précise. Via le formulaire d'inscription (ou par mail directement à mathilde.roda@natpro.be), signalez votre intérêt pour l'une ou l'autre de ces visites. Les visites seront organisées au fur et à mesure.

Concrètement, après avoir manifesté votre intérêt pour une ou plusieurs visites, vous êtes contacté lors de l'organisation de celle-ci (2-3 semaines avant le mois prévu) pour choisir ensemble une date adéquate. Cela se fait en général par un sondage en ligne, avec une priorité mise sur les dates de disponibilité du ou de la visité.e. Une fois la date fixée, vous en serez informé.e, puis recevrez un rappel des informations concernant la visite quelques jours avant par mail (ou sms si vous le désirez). Du covoiturage pourra être organisé au cas par cas.


Comment se passe une visite participative ?

Le groupe, composé d’un ou de deux consommateurs, membres de Nature & Progrès, d’un.e producteur.trice visiteur membre du label Nature & Progrès, et de l’agronome chargée de la coordination du SPG, se retrouve chez le ou la visité.e. La visite prend en général de deux heures à une demie journée, selon l'étendue des activités à passer en revue. Une visite chez un boulanger dure en principe moins longtemps qu'une visite dans une ferme polyculture élevage...

La visite comprend un état des lieux de l’activité (surfaces cultivées, bétail, transformation, vente…), une analyse de l’implication dans le label (affiche-t-il le logo sur les produits, participe-t-elle aux réunions de Nature & Progrès ?...), une discussion sur les actions selon les différents point de la charte (comment gères-tu la fertilité de ton sol, qu’as-tu développé pour maîtriser ta filière, combien de personnes travaillent à la ferme et dans quelles conditions, d'où viennent les ingrédients que tu utilises pour faire ton pain ?...). Les membres du label Nature & Progrès étant engagés en agriculture biologique, nous ne passons pas en revue les points de contrôle du label bio. Ceci est fait par ailleurs par les organismes de contrôle bio indépendants.

Tout au long de l’échange est mise en perspective l’évolution de la ferme. Lors de la visite, les enquêteurs ne donnent pas de jugement. L’objectif est de recueillir des informations à discuter par après, en Commission Mixte d'Agrément et de Contrôle (COMAC). L’agronome joue le rôle de secrétaire et réalise un rapport.


Et après ?

En début d'année suivante, la Commission Mixte d'Agrément et de Contrôle (COMAC) est organisée. Elle rassemble des administrateurs de Nature & Progrès ainsi que toutes les personnes ayant participé aux visites de l'année, visités comme visiteurs. C’est lors de cette réunion que l’on fait le point, que l’on discute, que l’on décide, que l’on définit ensemble des trajectoires d’évolution. Un rapport est rédigé par l’agronome, et est transmis au Conseil d’administration. C’est ce dernier qui statue en cas de problème.

Les règles émises lors de la COMAC pour cadrer les pratiques en regard de la charte sont consignées dans un document officiel qui fait office de guide des bonnes pratiques selon Nature & Progrès. Il est alimenté depuis 3 ans par les COMAC et est encore en cours d'élaboration. Il n'est pour l'instant pas encore diffusé publiquement et sert en interne, mais dès sa maturation, il sera partagé. Chez Nature & Progrès, pas de secret, la transparence fait partie des valeurs phare du label !


Quel est la place du consommateur dans ce système?

Il revient souvent que les personnes non issues du milieu agricole ne se sentent pas légitimes à discuter avec un producteur, une productrice, de leurs choix techniques. Et pourtant, chaque personne a sa place au sein du SPG. C'est ce qui rend ce système unique !

Chez Nature & Progrès, nous pensons que nous devons prendre nos responsabilités et être consomm’acteurs ! Nous soutenons un modèle agricole qui donne la parole aux citoyens, autant qu'aux agricultrices et agriculteurs. Si cet esprit de collaboration entre producteurs et consommateurs avait pu dominer il y a quelques décennies, notre agriculture n’en serait pas là où elle en est aujourd'hui !

Il n'y a donc pas besoin de connaitre le milieu agricole pour être actif.ve au sein du SPG. Toute question est légitime pour aider les artisan.ne.s de Nature & Progrès à évoluer. C'est ensemble que nous construisons le modèle agricole et alimentaire de maintenant et de demain.

Le rôle des consommateurs est donc primordial, non seulement pour garantir la transparence du système, ensuite pour connecter le monde agricole à ses clients-mangeurs, mais aussi pour sortir du cadre agronomique et professionnel. Lors d'une visite du SPG, les meilleurs réflexions émanent souvent d'un échange citoyen.ne-producteur.trice !


En savoir plus : Agenda des prochaines visites participatives

Vous n'êtes pas affilié.e à Nature & Progrès mais souhaitez prendre part au SPG ? Devenez membre

380 vues0 commentaire
bottom of page